Homme de désir-2
16 février, 2013 @ 7:16 Homme de désir

Sois bénie, lumière brillante, splendeur visible de la lumière éternelle, d’où ma pensée a reçu l’existence.

Cette Lumière transcende la matière, elle est esprit mais s’incarne dans la matière. Elle est le noyau de l’idée, et anime le noyau de toute matière.

Si ma pensée n’était une de tes étincelles, je n’aurais pas le pouvoir de te contempler.

C’est parce qu’Elle est au cœur de toutes choses que je peux en prendre conscience. C’est parce que je peux la rendre consciente que je peux me retrouver au cœur de toutes choses.

Je ne pourrais être saisi d’admiration pour ta grandeur, si tu n’avais semé en moi quelques éléments de ta mesure.

Cette Lumière est omniscience, elle me traverse et c’est pour cela que je peux la saisir dans l’admiration, dans l’éveil.

Hommes célèbres, ne dites plus : la lumière d’un flambeau se communique à d’autres flambeaux sans décroître, et c’est ainsi que les esprits sont produits par Dieu.

Ce n’est qu’en la dégageant de tous nos voiles qu’Elle se manifeste à nous.

Ne déshonorez plus la lumière visible en ne nous parlant que de son mécanisme matériel.

Cette Lumière est la source de la lumière, comme Elle est la source de toute matière inerte ou vivante.

Le flambeau peint la vie d’entretien, et non pas la loi de génération.

Elle le Logos de la Nature, Elle est la volonté de la Nature.

Ne faut-il pas une substance hors de ce flambeau pour qu’il lui communique la lumière visible ?

C’est d’Elle que se forme la Nature. Elle est la source de la Nature.

Mais notre Dieu est lui-même la lumière ; il tire de son propre sein la substance lumineuse de l’esprit.

La Lumière Ineffable est la source même de l’Esprit.

Tout est complet sortant des mains du principe de tout.

Sans Elle rien n’existe, ni la Nature, ni la vie, ni l’Esprit.

Il a voulu que la sensation de la lumière visible tînt à la vie de mon corps.

Elle me traverse à chaque seconde, je vibre de cette Lumière.

Il a voulu que le soleil réveillât dans mes yeux cette sensation de la lumière visible.

La lumière que capte mes yeux n’est que l’image de cette Lumière transcendante, elle me permet d’appréhender son essence.

Mais il a voulu réveiller lui-même dans mon âme la sensation de la lumière invisible; parce que lui-même a puisé dans cette lumière le germe sacré dont l’âme de l’homme est animée.

Cette Énergie qui passe en moi, ce flux Lumineux qui me traverse doit être conscientisé d’abord par l’Esprit puis par le Cœur. Je ne suis venu ici que pour accomplir ce miracle.

Des rameaux ne sortent-ils pas du chandelier vivant, et leur sève n’est-elle pas l’huile sainte qui nourrit en moi la lumière ?

Soyons attentif, sensible à cette subtile réalité, ouvrons notre Esprit et notre Cœur.

N’est-elle pas cette huile qui se consume toujours et ne tarit jamais ?

Un feu s’allume, un autre s’éteint, je ne suis qu’un combustible afin de permettre la présence de la Lumière.

Que la vie s’unisse à ma vie, et qu’elle régénère en moi la vie qu’elle y a produite.

Quand cette Lumière se laisse percevoir par la conscience, un feu s’allume pour l’Éternité.

Que ma croissance immortelle et divine soit continue comme celle de mon éternelle source.

Quand la conscience reçoit la Lumière, je deviens un phare pour l’humanité, au service de la Lumière Ineffable.

C’est en pénétrant dans les êtres que Dieu leur fait sentir leur vie ; ils sont dans la mort dès qu’ils ne sont plus en communion avec lui.

Dès que la Lumière imprègne ma conscience je suis la Vie, sinon ce sont les voiles de la  mort qui recouvrent ma conscience.

Vous tous, habitants de la terre, tressaillez de joie, vous pouvez contribuer à la communion universelle.

Ouvrons nos Esprit, ouvrons nos cœurs, laissons la Lumière briller de tout ces feux et toute cette chorégie lumineuse se fondra dans l’Omniscience.

Vous pouvez, comme autant de vestales, entretenir le feu sacré, et le faire briller dans toutes les parties de l’univers.

C’est par la foi, la vertu et la prière que je peux permettre à cette lumière de briller consciemment en moi. Purifie-toi, demande, reçois, agis en ouvrant ton cœur.

Pourquoi les sages et les prudents chérissent-ils la lumière ?

C’est qu’ils savent que la lumière et l’âme de l’homme sont deux flambeaux qui ne pourront jamais s’éteindre.

Unis toi à moi, pénètre moi et traverse moi, illumine moi.

Et toi, agent suprême, pourquoi ne peux-tu cesser de tout pénétrer, de tout voir et de porter par-tout ta clarté ?

Toi Lumière vivante qui nous traverse, Amour et Sagesse éclaire nous éternellement

C’est que l’huile sainte puisée dans ta source est disséminée dans toutes les régions, et que ta lumière trouve par-tout un aliment qui lui est propre.

Je laisserai le vieil homme, l’orgueil et la vanité pour m’offrir en sacrifice à Toi, Lumière éternelle, afin que chacun ait la chance de se laisser nourrir par Toi.

-SI
rss pas de réponses

Laisser un commentaire

Clownsfamily |
Femmessolidairesmarseille |
Mobilitedesfagnes |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Avenir de Falletans
| Chapelle St Pierre St Paul ...
| APE Foucherans39